Les dernières mesures annoncées concernant l’évolution du COVID19 vont nous impacter considérablement, et le télétravail semble être un réel levier pour amenuiser son impact économique et social. De mon côté, ça fait 5 ans que je travaille en partie de chez moi (je suis à mon compte dans la formation professionnelle) et je suis un télétravailleur convaincu !

Je voudrai partager avec vous 5 conseils qui m’ont permis de faire de cette façon de travailler une seconde nature:

 Avoir un espace dédié ‘neutre’ qu’on traite comme un VRAI espace de travail (= rien de non pro sur son bureau et juste ce dont on a besoin)

Idéalement hors d’un lieu de passage; en ce qui me concerne c’est un bureau dans le coin du salon, fonctionnel, mais de petite taille et neutre esthétiquement. Etant donné qu’il est dans le champs visuel j’ai opté pour un bureau où je peux facilement ranger et cacher mes documents de travail (grand tiroir). Précédemment j’avais un tableau magnétique et des post-its que : la vue de ce tableau en continu était pour moi un facteur de stress qui m’empêchait de déconnecter hors de mon temps de travail. J’ai donc décidé de le ranger à la cave. Ça va beaucoup mieux depuis 🙂 (j’ai remplacé ce tableau par Trello)

Avoir une routine horaire/vestimentaire (= je me lève, je m’habille comme si j’avais un rdv pro, je bois mon café et j’attaque tous les jours à la même heure).

Certains télétravailleurs apprécient la liberté de ne pas avoir à s’habiller comme s’ils allaient au bureau. Je ne suis pas d’accord avec ça. Pour moi, le fait de s’habiller nous met dans un état d’esprit professionnel sans compter qu’on envoie des mauvais signaux à son entourage quand les enfants partent à l’école par exemple en ne faisant pas ce qu’on exige d’eux. Bref, pour moi la citation de Victor Hugo ‘la forme c’est le fonds qui remonte à la surface’ est un réel mantra.

Attaquer par les tâches les plus difficiles le matin et ne pas hésiter à trouver un moyen de se récompenser par la suite (= je fais une pause café à la terrasse d’un bistro en fin de journée si j’ai été productif) 

Je dois avouer que c’est pour moi la règle la plus difficile à suivre. Je suis quelqu’un d’analytique avec une tendance à la procrastination, c’est donc un combat permanent pour moi de commencer par ce qui est le plus difficile. En revanche, je suis conscient de l’impact positif que cette règle de travail a pour moi (quand je la suis :)). Elle permet d’avancer rapidement sur ce qui nous bloque et de limiter les freins psychiques, bref de nous maintenir dans l’action. Les périodes où je suis moins bien moralement, ou avec moins d’énergie, j’ai tendance à ne plus respecter cette règle, et généralement ça impacte ma motivation de manière négative. Dans ce cas là, la meilleure solution est de faire un break mental pour reprendre pieds (aller courir au parc…).

Ne pas mélanger pro et perso durant la journée, hors de moments dédiés

Je ne fais pas la vaisselle hors de la pause déjeuner par exemple… (c’est parfois un sujet de tension avec mon épouse, mais je sais qu’au fond elle comprend ;)), c’est une règle à laquelle je ne déroge quasiment jamais, elle m’évite d’avoir un sentiment de culpabilité et me permet de prioriser mes tâches afin d’être disponible en fin de journée pour mes tâches domestiques. Pour moi, mélanger le pro et le perso est la meilleure façon de transformer le télétravail en flux continu de tâches logistiques et productives et de vite perdre en motivation (en anglais on parle de ‘death march’). quand je veux intégrer du perso dans ma semaine, je le planifie (ex. un rdv chez le médecin se fera à un moment qui ne se fera pas au détriment de mon organisation pro)

S’assurer que les autres membres du foyer comprennent et respectent cette organisation (conséquence du point précédent)

Ce point là est un point qui est peu pris en compte quand on commence le télétravail, mais il est selon moi essentiel à votre capacité à travailler de chez vous. Dès lors qu’il n’y a plus de limite physique entre le travail et le personnel, les problèmes de couple peuvent facilement polluer votre travail et inversement. Une bonne cohésion et une excellente communication peuvent permettre de mettre en place des règles de vie qui conviennent à chacun. 

Voilà, si tout le monde n’est pas fait pour travailler de cette façon, ou n’a pas un fonction ou un lieu qui conviennent à cette organisation, le télétravail peut devenir une seconde nature et synonyme de liberté quand on l’a apprivoisé. Mais c’est une arme à double tranchant qui requiert discipline et organisation pour fonctionner sur la durée.

Je vous souhaite à tous et à toutes un joyeux télétravail !

Si ce post vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à le partager, see you later !
A propos de l'auteur
Comments are closed.