Ces 10 règles d’or correspondent à l’approche que nous mettons en oeuvre dans nos ateliers individuels et collectifs :

1.Définir un objectif clair pour chaque session, et le communiquer au stagiaire: cela permet un gain d’environ 30% de la qualité d’apprentissage durant une session.

2. Montrer et expliquer : montrer comment faire et expliquer ce qui est attendu, évident mais une règle fondamentale à ne jamais oublier 🙂

3. Questionner pour valider l’apprentissage : les réponses aux questions posées sont des indicateurs de la compréhension et de l’acquisition des connaissances.

4. Conclure avec un schéma synthétique de l’apprentissage : une image vaut mille mots, un schéma synthétique des connaissances et compétences acquises est un bon moyen de ponctuer un apprentissage.

5. De la pratique, encore de la pratique et toujours de la pratique ! Le stagiaire doit avoir l’opportunité de pratiquer ce qu’il a compris pour passer à un niveau plus profond d’apprentissage. La mise en oeuvre permet de valider l’acquisition des connaissances et d’évaluer sa maîtrise de l’apprentissage.

6. Donner du feedback : les retours du formateur doivent permettre au stagiaire de parfaire l’apprentissage, en soulignant ce qui est positif et en aidant à rectifier ce qui n’a pas été compris/assimilé. Le feedback est à la fois un outil pour motiver et pour progresser.

7. Accepter des temps d’apprentissage différents selon les stagiaires : chacun comprend et assimile à son rythme, c’est également le cas en formation, il ne faut pas laisser les enjeux professionnels du stagiaire impacter ce qu’il peut attendre réellement de la formation ; la phase de maturation est variable et la vitesse d’apprentissage dépend de beaucoup de facteurs sur lesquels le formateur n’a pas toujours prise.

8. La force du groupe : le travail en groupe, lorsqu’il est productif, favorise la créativité, le partage, la mise en oeuvre et la compréhension. C’est un formidable catalyseur d’énergie et d’acquisition  des connaissances. Le rôle du formateur est d’assurer que le travail de groupe soit productif, qu’il s’appuie sur un socle commun de compétences où chaque stagiaire peut jouer un rôle.

9. Transmettre des méthodes, pas seulement des connaissances : transmettre des méthodes pour aborder les problèmes rencontrés est essentiel afin que les stagiaires puissent affronter les situations non maîtrisées en exploitant au mieux les compétences acquises.

10. Penser META : il s’agit d’encourager les stagiaires à comprendre et évaluer leurs objectifs, les options à leur disposition afin de visualiser de quelle manière ils vont pouvoir mettre en oeuvre l’apprentissage acquis.

 


 

Revenir à l'accueil tout pour bien commencer passer le BULATS

 

 

Comments are closed.